pick-up

Aller en bas

pick-up

Message  j p le Lun 29 Oct - 8:35

Assimilés à des véhicules professionnels, les pick-up 4 x 4 double cabine munis de gros moteurs n'échapperont plus, en 2019, au fisc. Il reste quelques semaines pour échapper au couperet. Le point Auto avec AFP


10 000€ de taxe à partir du 1er janvier pour les 4x4 :rambo:
avatar
j p
Sanglier légendaire
Sanglier légendaire

Messages : 3598
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 58
Localisation : Haute Loire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pick-up

Message  vaneau38 le Lun 29 Oct - 9:01

Pour les adeptes de 4 x 4 « civils », amateurs de loisirs ou de chasse et de pêche, c'est une mauvaise nouvelle. Le projet de loi de finances adopté par les députés lundi met fin aux exonérations fiscales pour les véhicules pick-up, jusqu'alors exemptés notamment de malus écologique. Mais ce sera à compter du 1er janvier et les quelques semaines qui séparent de la fin de l'année permettront, aux opportunistes, de s'équiper au conditions fiscales actuelles.

Ces engins dotés d'un plateau arrière pour la charge, acquis à l'origine par des professionnels puis achetés aussi par des particuliers, ne sont actuellement pas soumis à la taxe sur les véhicules de société ni concernés par le bonus-malus écologique. Un avantage considérable lorsqu'il s'agit de particuliers qui ne veulent pas se priver de 4 x 4 et de puissances élevées.

En effet, le bonus-malus ne les concerne pas « alors même que les autres véhicules apparentés de type 4 x 4 y sont soumis », selon l'amendement au projet de budget 2019 adopté par la commission des Finances. Dès lors, les gros 4 x 4 de standing devenus inaccessibles à certains ont été remplacés par ces pick-up dits double cabine assimilés à des utilitaires, qui permettent d'emmener, dans des conditions de confort très inférieures, toute une famille. Mais les éléments techniques du gros 4 x 4, prisés des amateurs de franchissement, sont bien présents.
Renault est arrivé tard (trop ?) sur le marché du pick-up avec l'Alaskan.
Cela a engendré « un marché en plein essor [en faveur des pick-up, NDLR] par un effet d'aubaine totalement liberticide », ont souligné ses auteurs LFI, qui avaient d'abord fait voter la mesure par la commission du Développement durable de l'Assemblée. L'amendement impose la suppression de ces « niches fiscales », dont celle concernant le malus écologique « représente à elle seule un manque à gagner de 200 millions d'euros par an pour l'État ».

« Excellente nouvelle ! Amendement adopté ! Vers (enfin !) un malus sur les #pick-up de luxe ! », a réagi sur Twitter le député LREM Matthieu Orphelin, qui avait déposé un amendement similaire.
Professionnels pénalisés

En revanche, les députés très avisés sur la question ne visent pas les professionnels qui les utilisent sur leurs chantiers. En effet, les véhicules simple cabine destinés à ceux qui travaillent réellement avec ces pick-up, c'est-à-dire les artisans, agriculteurs ou PME resteront en dehors du champ de la loi de finances. Ainsi seront épargnés les pick-up simple cabine, c'est-à-dire à deux portes et maximum trois places, même si c'est plus ambigu pour 2 + 2 du type Ford Ranger Super Cab, muni de strapontins d'appoint.

Le VW Amarok est un pick-up clairement orienté professionnel.

Le marché reste un micro-marché puisqu'en 2017, il s'est vendu 20 000 pick-up neufs en France, contre 17 000 en 2016 et 14 000 en 2015. On le voit, la pente de la croissance est soutenue et, jusqu'à cette réforme fiscale, ne faiblit pas. 2018 confirme cela avec une forte prépondérance pour le double cabine. «  Chez Ford, dit Fabrice Devanlay, le Ranger qui est numéro 1 sur le marché français s'est vendu à 5 800 exemplaires depuis le 1er janvier. Le choix de carrosserie se divise à parts égales entre le double Cab qui fait 50 % des achats, le simple Cab 2 % et le Super Cab 2 + 2 places 48 %  », ces deux derniers étant des utilitaires.

Dès lors, il est impératif de continuer à privilégier les usages réellement professionnels, l'écomalus se déclenchant à 117 g/km en 2019, dissuadant les amateurs de niche fiscale. Durant quelques semaines, ils pourront continuer à l'être, car s'appliquant au 1er janvier, les double cabine vendus cette année seront encore à l'ancien régime. Et comme les constructeurs ont des parcs bien garnis, ils auront tout intérêt à se débarrasser de ces véhicules avant la nouvelle année.

Après, ce sera l'écomalus classique qui s'appliquera, les pick-up étant souvent passibles d'un écomalus sévère, de 5 000 euros ou plus. Dissuasif. On est loin de l'idée du pick-up à l'américaine qui sert au chantier en semaine et transporte les planches de surf, le quad ou les motos le week-end. Voire est consacré à ce dernier usage tout le temps.

C'est ainsi que, avec plus de 2,5 millions de pick-up, les États-Unis mènent la danse et que Renault, s'inspirant du Nissan Navara, a conçu sa version, l'Alaskan et, pour Mercedes, le Classe X. Prix du premier, entre 37 000 et 45 000 euros, le second crevant le plafond des 50 000 euros avec des exécutions luxueuses. Mais l'adoption de cet amendement de la loi de finances devrait, en France, sceller le sort d'une moitié de ce marché.
avatar
vaneau38
Sanglier légendaire
Sanglier légendaire

Messages : 7823
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 72
Localisation : Dauphiné

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum